Entrevous 06 – février 2018

 

 

 

feuilleter   –   acheter en version numérique (la version papier n’est plus offerte)

ENTREVOUS 06 – RÉSUMÉ ET SUPPLÉMENT VIRTUEL (clic sur plus)

Résumé

Entrevous 06 se décline en six sections. 1. Laboratoire de création littéraire Troc-paroles, qui présente les meilleurs textes de deux ateliers de création des Journées de la culture. 2. Interprétation vs Intention, qui met en jeu un poème inédit.  3. Marché des mots, où poème et haïku sont accompagnés de leur processus de création. 4. Mots sur image, où une artiste multidisciplinaire amalgame ses photographies d’art thématiques et sa poésie. 5. Rendez-vous avec…, qui présente treize écrivains venus d’ailleurs pour la Semaine des rencontres interculturelles. 6. La littérature est partout, où poésie et prose poétique s’immiscent dans un récital de chansons et deux concerts, l’un symphonique, l’autre de chambre.


Section : Laboratoire de création littéraire Troc-paroles
Sous-section : 21e Journées de la culture 
(pages 8 à 15)
Pour le supplément, suivre ce lien.
Sous-section : Promenade dans La Nuée (pages 16 à 23)
Pour le supplément, suivre ce lien.


Section : Interprétation vs Intention
Poème mis en jeu : Je plonge, de Monique Pagé (pages 24 à 27)

INTERPRÉTATION DE LA LECTRICE • Donna Sénécal
Note: la lecture du poème de Monique Pagé lui a inspiré ce poème.

          Changement de dimension
          Protégée dans les basses vibrations
          Les restes d’une équation s’effacent
          Rentrée dans l’émotion
          La carapace grince et fait écho
         À fendre le temps
         Pour une autre remontée
 .
INTERPRÉTATION DE LA LECTRICE • France Bonneau
«Ce poème exprime la joie de vivre, le plaisir d’entrer au fin fond de soi. Elle unit alors sa voix à celle de la terre, son mystère et sa profondeur. Réussite que cette plongée. Une découverte. Une musique tend à venir.»
INTERPRÉTATION DE LA LECTRICE • Marie-Soeurette Mathieu
«L’auteure n’a pas peur de plonger dans des endroits périlleux  pour trouver ce qu’elle recherche. // Elle veut atteindre un sommet qu’on ne peut atteindre sans aucun risque.  Alors elle plonge, malgré les obstacles qui pourraient se présenter. (Cela me rappelle le proverbe:  » Qui ne risque rien n’a rien ».»

Section : La littérature est partout
Sous-section : Chambristes de l’OSL
(pages 52-55)
supplément du programme littéraire : Poétique hivernale
 .
Monique Leclerc Joachim
L’hiver au Je
 .
À travers la vitre
j’épie décembre
accroché tout de guingois
au seul arbre du jardinLes pensées du mois relégué en fin d’année
arpentent le sol jonché de feuilles plus que mortes
grand lit vide
seul
esseulé
où la neige ne vient jamais
lorsqu’on la guetteDécembre a les yeux fanés
de ceux qui espèrent encore
et encore
le miracle du blanc
après le noir
Regard en pèlerinage
à genoux dans l’espoir fouUne clameur le tire de ses songesC’est la neige qui s’amène
superbe
vive
délurée
sans un battement de paupières pour lui à l’affût de son arrivéeMon cœur touché de cette indifférence
épouse le carreau de son oreille
entend décembre dans un souffle s’émoyer
« Dis-moi neige est-il chez toi la même heure que chez moi? »La folle ignore sa question
lui rit presque au nez
court à gauche à droite
heureuse sous l’éclat des lampadaires encapuchonnés d’elle
hautaine sous les feux de la célébritéDécembre attend
attend
attend en vain que s’amenuise l’élan de la jeune écervelée
Rafale indomptable de futiles envoléesAlors sur la pointe des pieds
décembre se retire de la fête
où il n’est pas convié
laisse sur l’arbre à l’intention de sa dulcinée
un mot piqué d’un glaçon« C’est lorsque tu es là
que tu me manques le plus »…… puis il s’en va au loin   loin   là-bas
jusqu’à son Finistère à luigrandiose comme l’hiver
qui symphonise devant mes yeux
dans l’humilité de la fenêtre


Section : La littérature est partout
Sous-section : Chansons de mon père 
(pages 56 à 59)
PDF de toutes les chansons du récital.