Prix CALQ-Laval : les finalistes sont tous les trois des littéraires

À inscrire dans les annales : un bon génie a soufflé dans les voiles de la littérature cette année. Trois auteurs devancent tous les artistes des autres disciplines artistiques et l’un d’eux est assuré de remporter le prix !  La Société littéraire les invitera pour une rencontre d’auteur.

Les finalistes du «Prix CALQ oeuvre de l’année à Laval 2018» sont tous les trois des littéraires : Catherine Ève Groleau pour son roman Johnny paru au Boréal; André Pronovost, pour son récit Kerouac et Presley, paru chez Leméac; Jocelyne Thibault, pour son livre d’artiste Les Conversations sédimentaires, acquis par la BAnQ. La Société littéraire de Laval les félicite chaleureusement ! La personne lauréate sera connue le 14 juin, à 20 h, au Collège Letendre, à Laval. Elle recevra une bourse de 5 000 $. À suivre donc…