← retour

Sortie ENTREVOUS : art public au Centre de la nature et à la Berge des Baigneurs

Jusqu’au 18 octobre 2020, Centre de la nature et Berge des Baigneurs

Visite de deux îlots d’art public jusqu’au 18 octobre.
– murale de Léa Mercante au Centre de la nature de Laval* (des travaux empêchent d’apprécier cette œuvre, qui se trouve aux abords du lac)
– murale (amalgame numérique d’images patrimoniales) de Katy Lemay à la Berge des Baigneurs, à Sainte-Rose** (bien que vandalisée, elle vaut le déplacement); dans l’article à paraitre dans ENTREVOUS, Danielle Shelton et Francine Couillard ajoutent dans la murale des phrases qui mettent les personnages en relation.

Déambulation dans l’installation in situ de Jacinthe Loranger, dans un boisé du Centre de la nature : «Ensemble nous vaincrons le futur»*** (cette oeuvre se trouve derrière le stationnement 4, dans l’aire de piquenique, mais elle est en grande partie détruite).


APPEL À CONTRIBUTION POUR LA REVUE ENTREVOUS : s’inspirer de l’œuvre de l’une ou l’autre des artistes (ou les deux) pour écrire un article pour la section LA LITTÉRATURE EST PARTOUT, ou une création littéraire pour la section ÇA VA ALLER AUTREMENT.


* L’œuvre du Centre de la nature de Léa Mercante intitulée Inside se veut une oasis de réflexion et d’évasion, une parenthèse artistique, une fenêtre sur des paysages irréels et fantastiques. Composée dans un contexte social complexe et exceptionnel, l’artiste a souhaité créer des visuels qui appellent un voyage dans l’imaginaire et invitent le spectateur à pénétrer dans un monde qu’il est libre d’interpréter pour créer une nouvelle réalité.

** L’œuvre de la Berge des Baigneurs de Katy Lemay, intitulée, Histoire d’été, s’inspire de l’histoire de la Berge des baigneurs à Laval. Direction la plage de Sainte-Rose où les baignades et les amourettes évoquent une époque lointaine.  Une séquence d’un voyage d’été en train, d’un bonheur rose éphémère, comme les magnifiques couchers de soleil nuancé que nous offre la rivière; le temps d’une saison devenu souvenir.

*** Ensemble nous vaincrons le futur est une installation immersive qui fait pénétrer le public dans un parcours déambulatoire. L’œuvre a été composée in situ pour un espace boisé du Centre de la nature, un immense parc urbain situé en partie sur le site d’un ancien dépotoir.
Faite à partir de moulages de déchets, de détritus de nourriture et d’objets trouvés, Ensemble nous vaincrons le futur réactualise la tradition de la nature morte afin d’examiner notre rapport trouble aux objets. La fragilité de certaines pièces de plâtre, exposées aux intempéries et aux accidents, lui ajoute une dimension éphémère, menaçant de destruction les mondes fantasmés mis en scène par l’artiste.